J’ai entendu une conversation de ma fille avec son amie de onze ans. Ma fille voulait qu’elles dansent. “Je ne sais pas danser”, dit son amie. Ma fille répond : “Vas-y, danse”. Cela m’a fait réfléchir à la façon dont nous cessons d’apprendre dans notre vie professionnelle. Nous pouvons énormément nous enrichir de l’expérience auprès des enfants, comme dans une négociation gagnant-gagnant telle que dans un article précédent.

Comment l’amie de ma fille a-t-elle pu déclarer qu’elle ne savait pas danser? Aurait-elle dû prendre des cours avant ? A-t-elle manqué de certification ? La danse était-elle un si grand obstacle qu’il faut un processus d’apprentissage long pour le surmonter ? Si elle “décide” ou “accepte” qu’elle ne peut pas danser à onze ans, comment sera-t-elle à seize ans ?

Soyez réceptif

Dans tout processus d’apprentissage, la réceptivité aux nouvelles informations est une condition sine qua non. Lorsque vous apprenez une langue, au début, vous avez besoin d’attraper quelques mots dans un océan de sons. Plus tard, lorsque vous avez déjà du vocabulaire, il devient important de bien saisir les expressions, les combinaisons, la disposition, etc. Si vous “n’êtes pas ouvert à” / “ne faites pas de votre mieux” pour saisir les éléments constitutifs d’une langue, vous ne progresserez jamais. Certaines personnes parviennent à vivre pendant des années dans un pays étranger sans jamais apprendre la langue !

Surmontez la peur

Certains sujets ont un “facteur peur”, une “barrière psychologique” attachée à eux. Cela pousse les gens à cesser rapidement d’apprendre. Dans le monde du Contract Management, j’ai à l’esprit des questions concernant l’assurance ou la fiscalité ou même certains concepts juridiques généraux (comme les indemnités). Beaucoup de gens pensent que “ce n’est pas pour eux”. Et cela suffit. Cela ne le sera jamais. Ils cessent tout simplement d’apprendre.

Soyez humble

Ensuite, vous avez les sujets binaires. Comme l’art de la négociation, avec deux catégories principales :

  • Certaines personnes sont trop convaincues. Ils se considèrent comme des négociateurs nés. Les maîtres de la négociation !
  • Et d’autres pensent qu’ils ne sont pas doués pour ça de toute façon. Ils l’évitent donc complètement, laissant à quelqu’un d’autre le soin de s’en occuper.

Les deux attitudes sont erronées car elles entravent l’apprentissage. La première parce que “Pourquoi apprendre ? Quand on sait tout…”. La seconde : “Pourquoi apprendre si tu n’y arriveras jamais ?” Les négociateurs de haut niveau sont humbles. Ils connaissent leurs erreurs du passé. Ils regardent les autres pour apprendre de leurs expériences. Ils réfléchissent et lisent sur le sujet.

Arrêtez d’ “arrêter d’apprendre”.

Hand writing never stop learning on a white board
Hand writing never stop learning on a white board

Maradona n’avait pas besoin de s’entraîner. Mais pour tous les autres…. Christiano Ronaldo est (peut-être) le meilleur parce que, comme en témoignent tous ses coéquipiers, il fait toujours plus d’efforts.

Nous devons tous ARRÊTER d'”arrêter d’apprendre”. Il ne devrait pas y avoir un sujet annulé de notre cerveau et de notre mémoire. Parfois vite, parfois lentement. Mais, toujours, nous avons besoin de saisir certains éléments constitutifs de la connaissance, y compris lorsqu’il s’agit d’assurance, de fiscalité et d’indemnisation !

Bonne chance avec ça ! Gardons cette mentalité.

Avec un peu d’aide d’un ami

Et si vous avez besoin d’aide : le blog AfiTaC est là pour stimuler la réflexion et l’apprentissage.

Pourtant, le meilleur facilitateur est le coaching. Un coach vous montrera où vous avez arrêté d’apprendre, vous aidera à surmonter certains obstacles, vous parlera de votre comportement d’apprentissage et vous guidera.

Si vous voulez réussir dans la gestion des contrats ou dans la vie, n’acceptez jamais de cesser d’apprendre… jusqu’à votre dernier jour.

Catégories : Uncategorized

Jan Bouckaert

Jan Bouckaert a 25 ans d'expérience mondiale dans la négociation et l'exécution de projets complexes de construction, d'énergie renouvelable et d'infrastructures. Il est également spécialisé dans les domaines du Contract Management, de la gestion des risques et des modes alternatifs de règlement des litiges. Jan est le fondateur d'AfiTaC, une société de conseil en matière d'appels d'offres et de contrats internationaux. Au cours de sa carrière professionnelle, il a vécu en France, en Belgique, en Égypte, en Inde et au Portugal et a travaillé pour GE Renewable Energy, Alstom Hydro, Besix/Six Construct. Il détient un MSc en ingénierie civile de l'université de Louvain (Belgique) et un MBA de l'ISEG (Portugal). Soyez la/le bienvenu(e) pour établir une connexion sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/afitac/

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *